PASSÉ

Juillet 2004 :
"J’ai fait la connaissance d’Aurélie. C’est une personne sensible, créative et passionnée, dont le caractère se conjugue plutôt bien avec le mien, plus pragmatique et scientifique.
Nous avons chacun des compétences complémentaires qu’il pourrait être intéressant de mettre au service d’un projet en commun."

Septembre 2008 :
"Au cours d’une de nos discussions, elle m’a fait part de son intuition quant à l’existence quelque part d’un phénomène étrange, qui n’aurait pas de nom et dont elle ignore même jusqu’à l’apparence.
J’ai proposé de l’aider à rechercher ce phénomène."

Février 2010 :
"Nous avons fondé le bureau de style & d’étude Grain de Sel. Grâce aux recherches que nous y mènerons, nous pensons identifier le phénomène et lui donner une apparence."

Mars 2014 :
"Nos recherches nous ont conduits à comprendre le phénomène. Il prend sa source dans la nature et dans l'histoire. Il se manifeste dans des évènements passés, dont il extrait ce qu'il a de beau, de singulier, d'étrange… qu'il transpose dans notre époque, dans un esprit contemporain en leur conservant tout leur sens. L'élément issu de cette transposition, est harmonieux, décalé et mystérieux. Il devient un objet étrange, extraordinaire. Nous avons donné pour nom "Chose Etrange", en latin "Res Mirum" à ce phénomène."



PRÉSENT

Janvier 2015 :
"Nos travaux ont enfin permis de mettre en lumière plusieurs manifestations de Res Mirum ; nous les avons répertoriées et classifiées sous la catégorie Collection. Nous l'avons tout d'abord vu émerger dans diverses représentations du monde animal, chez les mammifères, les insectes et dans le monde marin. Nous en avons collecté quelques premiers spécimens, inventoriés dans notre Museum. Entre les tapisseries d'un vieux Boudoir, nous avons pu en capter l'esprit, que nous avons distillé dans notre alambic. Nous avons bien observé la nature ; près d'un étang entre les roseaux, nous en avons perçu la Majesté."

Août 2015 :
"Nous avons poursuivi nos recherches, et abouti à de nouvelles constatations. C'est chez des spécimens de libellules appelés Calopteryx que nous avons trouvé les couleurs de Res Mirum. Nous avons pu l'ajouter à notre collection Entomologique. Chose surprenante, en Orient, à Constantine tout d'abord mais également d'autres villes de cette contrée, nous en avons retrouvé la manifestation. Nous avons commencé à créer des onguents et des élixirs, conditionnés dans l'Apothicairerie."



FUTUR

"Lors de nos travaux d'observation, il nous apparaît distinctement à quel point l'environnement d'où nous puisons l'inspiration est précieux et fragile. Il nous a semblé alors évident que nos recherches ne pouvaient s'effectuer au péril de ce qui nous entoure.

Nous avons alors pris la décision d'utiliser autant que possible des matières recyclées, et que les produits les moins polluants ; que le fruit de notre travail ne soit créé que par nous-même, dans notre atelier, dans un argent provenant d'un comptoir agréé Responsible Jewellery Council garantissant des pratiques minières responsables concernant les droits humains et environnementaux. Nous nous sommes engagés à reverser 1% de notre chiffre d'affaire à des œuvres caritatives. Nous avons ainsi pu démarrer cette aventure dans le respect des principes qui nous tiennent à cœur."


les créateurs
mentions légalesconditions de vente instagram Res MirumTwitter Res Mirum Facebook Res MirumPinterest Res Mirum   Grain de Sel